LE VOYAGE PAR L'IMAGE

LE VOYAGE PAR L'IMAGE

ITALIE - Ville de Naples - Le Castel Sant'Elmo, musée Napoli Novecento, de l'église de la Certosa di San Martino, cloitre

 

Premier étage du Castel Sant'Elmo

P1060004.JPG

 

 

 

 

 

 

Devant l’ascenseur se tenait un jeune homme portant un immense carton sous son bras.

Mes salutations lui indiquèrent ma nationalité et d’emblée, il me signala qu’il était étudiant en architecture et avait appris le français à l’école. Il me conseilla de ne pas m’attarder au premier étage, car malheureusement le bâtiment était fermé à la visite. Il me suggéra de gagner l’étage supérieur ou d’après lui la vue sur la ville était sublime.

 

En le quittant, je m’étonnai de la richesse de son vocabulaire, comme je l’avais été par celle des guides avec qui j’avais parlé récemment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 075.jpg

 

 

 

 

 

Du haut de la terrasse et en parcourant le chemin de ronde, j'admirai la superbe vue sur les différents monuments de Naples. Au loin, je devinais l’île de Capri et le Vésuve.

 

 

 

 

 

P1060026.JPG

 

 

 

 

 

 

Je décidai de contourner le bâtiment pour visiter Le musée Napoli Novecento. 

 

Là aussi, je me heurtai au même problème que le matin avec le funiculaire. J'eus quelques difficultés à le trouver. 

 

 

 

 

Entrée du  musée Napoli Novecento

  P1060122.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ce musée Napoli Novecento qui occupait plusieurs salles du château, j'y admirai pêle-mêle des peintures et des sculptures d’artistes napolitains.

 

 

 

 

 

 

P1060091.JPG

 

 

 

 

 

 

J'y demeurai quelques heures et contemplai depuis le jardin en contrebas la vue sur la baie de Naples..

 

 

 

 

 

 

P1060087.JPG

 

 

 

 

 

 

Par contre, je ne pus que jeter un coup d'œil à l' intérieur baroque de l'église de la Certosa di San Martino, avec notamment son sol de marqueterie en marbres de plusieurs couleurs et des toiles du 17eme siècle. 

C'était fermé à la visite.

 

 

 

 

 

076.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement, le cloitre ouvert au public m'offrit la possibilité de déambuler sans crainte d'être dérangée. Cependant, il était trop tard pour le visiter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le chemin du retour, j’admirai de part et d’autre de la route les maisons colorées qui la bordaient. Ici régnaient la propreté, les larges artères, les belles voitures, les belles demeures et le silence.

J’eus quelques difficultés à trouver l’entrée du funiculaire, mais en étudiant mon plan, je m’aperçus qu’en fait mes différentes visites m’avaient conduite à la moitié du trajet et donc m'avait éloigné de mon point de départ. Ce qui expliquait la raison pour laquelle je ne reconnaissais pas les lieux. À l’intérieur du funiculaire, je demandai à un employé si mon billet de retour était valable. Ce qu’il me confirma.

 

 

C'est ainsi que quelques minutes plus tard, je me retrouvais dans le quartier que j'avais quitté. 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi