LE VOYAGE PAR L'IMAGE

LE VOYAGE PAR L'IMAGE

ANGLETERRE - LONDRES - "The Mousetrap" La pièce d'Agathie Chriistie

DSCN7292.JPG
 

 

 

 

 

 

C’est grâce à l’efficacité de notre Professeur d’anglais, que nous avons pu assister dans les meilleures conditions à cette pièce très connue. En effet, nous étions assis aux premiers rangs.

 

J’avais pris la précaution de traduire l’intégralité de cette pièce afin d’en comprendre le sujet.

 

Ce fastidieux travail m’a permis de situer les personnages et d’apprécier le jeu des acteurs.

Le livre d'Agatha Christie écrit en anglais que j'avais pris la précaution d'emporter, m’a guidé tout au long de cette pièce pour suivre sans trop de difficultés le déroulement des différents actes. Même si parfois, je me perdais un peu dans les dialogues, cet ouvrage que j’avais traduit m’a toujours aidé à retrouver le fil de l’histoire.

 

 

 

 

 

 


St Martin's Theatre, à Londres, où La Souricière est jouée sans interruption depuis le 25 mars 1974, après 21 ans de représentations à l'
Ambassadors Theatre.


Auteur

Agatha Christie

Genre

Pièce de théâtre policière

Site web

www.the-mousetrap.co.uk [archive]

 

 

 

La Souricière (The Mousetrap) est une pièce de théâtre policière d'Agatha Christie.

 

C'est la pièce qui totalise le plus grand nombre de représentations consécutives au monde depuis sa création dans le West End de Londres en 1952, où elle n'a jamais quitté l'affiche, le cap des 25 000 représentations ayant été atteint le 18 novembre 2012, permettant ainsi au petit-fils de la dramaturge, Mathew, de devenir millionnaire en recevant les droits de la pièce pour cadeau d'anniversaire de ses 9 ans.

 

Adaptation théâtrale d'un mystère radiophonique écrit en 1947 pour les 80 ans de la reine Mary, elle est célèbre pour son dénouement à surprise que les spectateurs sont priés de ne pas révéler, comme le demande la dernière réplique de la pièce donnée par le policier : « Chers spectateurs, complices du crime, merci d'être venus. Et de ne pas révéler l'identité du meurtrier ».

 

 

 

Personnages :

  

·        Le Major Metcalf – à la retraite, personnage mystérieux. Il devient à son tour suspect lorsqu'il s'avère que le père des trois enfants était dans l'armée au moment de la mort de sa femme, qui avait rendu nécessaire le placement des orphelins.

·        Miss Casewell – femme étrange et solitaire qui parle sans émotion apparente des expériences épouvantables qu'elle a vécues étant enfant. Elle en dit suffisamment pour que les spectateurs la soupçonnent d'être l'une des trois jeunes victimes de feu Maureen Lyon, désireuse de se venger.

·        Mr Paravicini – on ne sait pas d'où il vient. Il fait semblant d'avoir un accent étranger, et s'est vieilli artificiellement en se maquillant. Le mystère de ses origines demeure complet et il refuse de répondre aux questions, ce qui le rend très suspect : il pourrait être le père des enfants, revenu sous un faux nom pour se venger.

·        Le Sergent Trotter – est un policier qui arrive au milieu de la tempête de neige pour protéger les clients et les propriétaires de l'hôtel.

 

 

Maureen Lyon (n'apparaît pas dans la pièce) – est la première victime. Son vrai nom est Mrs Stanning et elle a fait de la prison pour avoir, ainsi que son mari, maltraité trois enfants qui avaient été placés chez elle. Mr Stanning est mort en prison et à sa libération, Mrs Stanning cherche à se refaire une nouvelle vie à Londres sous le nom de Maureen Lyon. C'est là qu'elle est assassinée.

  • Mollie Ralston – propriétaire du manoir de Monkswell, épouse de Giles. Elle parait au-dessus de tout soupçon jusqu'au moment où on apprend qu'elle s'est rendue inhabituellement et secrètement à Londres le jour même du meurtre de Maureen Lyon.
  • Giles Ralston – son époux, directeur de l'hôtel. Il est le premier à être soupçonné car il fait son entrée en scène vêtu de façon identique à celle du meurtrier. On découvre que Giles s'est lui aussi rendu en secret à Londres le jour de la mort de Maureen Lyon. Même Mollie commence à soupçonner son mari lorsqu'elle se rend compte que, le connaissant depuis un an seulement, elle ne sait pas véritablement grand-chose sur lui.
  • Christopher Wren – le premier client de l'hôtel. Hyperactif, il se conduit d'une façon assez étrange. Il avoue qu'il est en fuite, mais refuse de dire devant qui ou quoi. Son comportement laisse penser qu'il a été un des trois enfants martyrs que les mauvais traitements ont rendu schizophrène et dangereux. Wren affirme qu'il a été baptisé en l'honneur du célèbre architecte Christopher Wren.
  • Mrs Boyle – vieille fille aigrie qui ne cesse de tout critiquer. Ancien magistrat, elle est responsable du placement des enfants chez Maureen Lyon. Sa mort l'élimine rapidement de la liste des suspects.

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN7291.JPG

 

 

 

 

 

 

 



19/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres