LE VOYAGE PAR L'IMAGE

LE VOYAGE PAR L'IMAGE

ITALIE : FLORENCE - Quartier DEL DUOMO : Baptistère, Cathédrale Santa Marie Del Fiore, Campanile

  

Depuis la Gare Santa Novella, je partis à la recherche de mon hôtel situé Place Santa Annunziata où je déposai mes bagages pour ensuite rejoindre la PLACE DEL DUOMO.

 

 

 

Quartier Del Duomo

4.JPG

 

 

 

 

Je remarquai avec plaisir que la zone piétonnière tout autour du DUOMO avait été élargie. Les vélos envahissaient les rues et rappelaient aux piétons étourdis la nécessité de prêter attention à l’environnement.

 

 

Cette PLACE DEL DUOMO est un Musée à ciel ouvert. Y déambulent toutes les nationalités, tous les âges, toutes les cultures, tous les niveaux sociaux afin d’y admirer sur quelques mètres carrés des œuvres incomparables tant par leur beauté que par leurs dimensions gigantesques.

 

 

 

Par rapport à mon précédent voyage, je notai un grand nombre d’Asiatiques. Beaucoup utilisaient les derniers appareils numériques sortis sur le marché, pour filmer ou photographier les splendeurs affichées sous leurs yeux médusés. Ce comportement donnait parfois naissance à des scènes assez désopilantes.

 

 

 

 

 

Le BAPTISTERE

 

Œuvre du sculpteur Ghiberti, ce BAPTISTERE voit la nuit comme le jour, des touristes photographier la célèbre Porte du Paradis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai toujours considéré ce BAPTISTERE plus beau sur les photos que dans la réalité. En effet, son revêtement de marbre blanc et vert sombre mériterait une restauration ainsi que ses magnifiques portes de bronze.


Mon billet réglé, je pus  y pénétrer et admirer notamment la voûte décorée d’un cycle de mosaïques, l’autel, le sol ou encore apprécier les dimensions surprenantes de cet édifice censé pouvoir contenir une foule nombreuse. 

Là aussi, je me suis mise à rêver de voir un jour l’intérieur restauré. D'ailleurs, je m’interrogeai  en examinant la coupole, sur les ravages causés par le temps qui passe.

En sortant d’une des portes en bronze du BAPTISTERE, s’offrit à ma vue la magnifique Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE ainsi que le très célèbre CAMPANILE.

 

 

 

Façade de la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE

1.JPG

 

 

 

 

Cette Cathédrale avec son dôme ocre-rouge attire les regards et agit comme un aimant sur les visiteurs.

 

 

 

Dôme de la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE

10a.JPG

 

 

 

Selon la lumière du jour, elle révèle avec panache la beauté de son architecture : ses rosaces, ses nombreuses sculptures, ses niches, ses marbres polychromes, son dôme.

 

 

 

 

Quelques « bijoux » figurant sur la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE

DSCN0643.JPG

 

 

 

 

Il faut voir et photographier cette Cathédrale quand le ciel est gris ou bleu ou nuageux et que la nuit l’enveloppe pour comprendre combien elle peut offrir une palette de multiples teintes. D'ailleurs, elles ravissent tous les peintres installés à ses pieds. Certains rêvent peut-être même d’en saisir les mystères !

 

 

 

 

23.JPG

 

 

 


Quels adjectifs utiliser pour décrire l’admiration ressentie quand le regard se pose sur la coupole en prolongement de la Cathédrale ?

Couvrant un espace de 40 mètres de diamètre et à 50 mètres du sol, cette Coupole à laquelle travailla Brunelleschi de 1420 à 1436 représente un véritable exploit technique.
Il est conseillé de prendre l’escalier de 463 marches qui relie les deux coques afin d’une part de prendre la mesure de l’extraordinaire invention de Brunelleschi, mais aussi d’admirer la vue sur FLORENCE et sur la campagne environnante.

 


Les files d'attente sont toujours très longues pour pénétrer à l'intérieur de la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE.


Lors de mon précédent séjour, j'avais visité l'ancienne Basilique Santa Reparata qui se dressait autrefois à la place de la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE.

En fait, je fus un peu déçue par les quelques ruines entassées dans la crypte sous la Cathédrale.


À l'intérieur de la Cathédrale SANTA MARIA DEL FIORE, la démesure est à son comble. On apprend que ses dimensions, 150 mètres de long, en font la cinquième du monde.

 

En la revisitant, je ressentis la même déception que celle éprouvée lors de mon dernier voyage. En effet, son extrême simplicité cadre peu avec la richesse de ses extérieurs. Ses dimensions n'invitent nullement à la prière. D'ailleurs, je ne m'y attardai pas !

 

 

 

Intérieur de l'Église SANTA MARIA DEL FIORE
2.JPG

 

 

 

 

La sortie de la Cathédrale franchie, mon œil se porta avec ravissement sur le CAMPANILE .

Appelé le « Campanile de Giotto », il doit effectivement à Giotto quelques-uns des bas-reliefs hexagonaux, remplacés depuis par des copies.

L’habillage de marbres polychromes est spécifiquement florentin : marbre blanc de Carrare, rose de la Maremme et vert de Prato.

 

 

 

 

Le CAMPANILE

5.JPG

 

 

 

Un escalier de 400 marches permet d’atteindre le sommet à l’intérieur du CAMPANILE et d’admirer une vue sur FLORENCE et les environs.
Tant pour la COUPOLE DE LA CATHÉDRALE que pour le CAMPANILE, je m’amusai à chercher les gens au sommet de ces deux édifices. Ils me semblaient bien minuscules !


Quelques visites sur cette place me firent repérer le ballet incessant des quelques mendiants qui se partageaient ce minuscule territoire traversé tous les jours par des milliers de visiteurs, mais surveillé par une police présente de jour comme de nuit.


À n’importe quel moment de la journée, des touristes curieux, fatigués, affamés s’installent aux terrasses des restaurants et snacks-bars qui se dressent sur la PLACE DEL DUOMO. Le soir, le ballet se poursuit encore alimenté par les promeneurs puis par les noctambules. Au petit matin débutent les valses des camions-poubelles et celles des balayeuses qui effacent les traces de nuits parfois très agitées.

 

 
Le QUARTIER DEL DUOMO, c’est aussi :

 

la GALERIE DES OFFICES,

la PIAZZA DELLA SIGNORIA,

la LOGGIA DEI LANZI,

les STATUES de Cosme 1er de Médicis,

la FONTAINE de Neptune,

le DAVID,

mais aussi le PALAZZO VECCHIO et son Musée,

l’ÉGLISE ORSANMICHELE,

le PONTE VECCHIO

et bien d’autres églises, musées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BON VOYAGE VIRTUEL !

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur  :

 

 

ITALIE

 

ITALIE : Circuit des lacs italiens

 

ITALIE : carnaval Venise 2017

 

Ecrivains italiens - un aperçu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



22/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres